Musées et art

Chemin de peinture de Versailles à Louveciennes, 1870, Pissarro

Chemin de peinture de Versailles à Louveciennes, 1870, Pissarro

La route de Versailles à Louveciennes est Camille Pissarro. 100x81

Le style de Pissarro s'est finalement formé à la fin des années soixante. Il les aborde d'abord géographiquement, car s'installe à Luvesien près de Bougivaloù Monet, Sisley et Renoir travaillent en ce moment. C'est sous l'influence des peintures de Monet Pissarro qui change complètement le style et les méthodes de travail. Jusqu'à présent, il travaillait principalement dans l'atelier, mais, depuis 1869, il écrit en plein air, et dans un format beaucoup plus petit. Les images sont créées plus rapidement et sont quelque peu fluides dans l'image. Leur texture change, les traits deviennent plus fins et intermittents, la palette devient plus lumineuse. Pissarro imite la technique Monet, qui impose des peintures avec de légères touches de pinceau, des touches de couleur individuelles.

La route de Versailles à Louveciennes cette période de transition dans l'œuvre de Pissarro représente le plus clairement, car elle combine les traits caractéristiques de ses premiers travaux avec des éléments d'une nouvelle manière. Le thème de l'image porte un caractère si mixte: d'une part, un portrait, et d'autre part, une scène de genre. Cela se reflète peut-être dans l'admiration des femmes dans le jardin de Monet. La taille de la toile dépasse largement le format des futures peintures impressionnistes de Pissarro. La composition de l'image est géométrique, l'image est comme divisée en deux parties distinctes. La partie gauche, exécutée en couleurs sombres, porte un souvenir de la première période du travail de Pissarro. Le côté droit, grâce à la transparence des couleurs, à la texture légère et aux fines nuances, est rempli d'une atmosphère de lumière, typique de l'impressionnisme.

Voir la vidéo: Château de la Comtesse du Barry - Le désert de Retz (Octobre 2020).