Musées et art

Musée juif de Berlin

Musée juif de Berlin

Antécédents d'occurrence

Initialement, un musée consacré à la culture juive a été fondé à Berlin en 1933. Depuis 1971, lors de l'exposition consacrée au centenaire de la communauté juive, l'idée de construire un nouveau musée juif a d'abord été proposée, mais elle n'a pas été revendiquée pendant plus de 10 ans. De telles expositions ont lieu chaque année dans le bâtiment de l'ancien musée de l'histoire de Berlin, mais chaque année, le problème d'agrandissement de l'espace devient de plus en plus urgent. Et en 1988, un concours a été annoncé pour le meilleur projet architectural d'agrandissement du musée pour des expositions dédiées au peuple juif. Le gagnant de ce concours est l'architecte Daniel Libeskind.

Un peu sur le créateur du musée

Daniel Libeskind est né en 1946 dans une famille juive. Depuis son enfance, il était talentueux et rêvait d'une carrière de pianiste. Mais quand il a déménagé aux États-Unis à l'âge de 14 ans, il s'est intéressé à d'autres disciplines, comme les mathématiques, la peinture et l'architecture. Cela a déterminé ses autres activités professionnelles. De toutes les tendances architecturales, le déconstructivisme lui est proche en esprit. C'est dans cette décision que le projet d'un nouveau musée a été proposé, qu'il a appelé Entre les lignes, qui se traduit par «entre les lignes».

Expositions et expositions

Il s'agit d'un bâtiment en plomb en zigzag qui traverse une ligne droite à partir d'une série de pièces vides. Il symbolise pour ainsi dire ce vide qui s'est formé en Europe à partir d'innombrables âmes mortes ruinées et détruit la culture juive. Deux ans avant l'ouverture du musée, le bâtiment était ouvert au public et 350 000 personnes l'ont visité avec plaisir.

Le musée lui-même a été ouvert en 2001. Vous pouvez y accéder uniquement depuis la maison du Collegium par un passage souterrain. Du sous-sol, les touristes entrent dans le jardin de l'exil. Le rez-de-jardin est légèrement en pente. Les colonnes en béton sont également inclinées. Dans de telles conditions, il y a une sensation de désorientation et certaines difficultés lors du déplacement.

Les visiteurs verront 49 stellas, dont 48 sont remplis de terre de Berlin (symbolisent la date de la formation d'Israël), et un de plus avec la terre d'Israël. Immédiatement située se trouve la sombre "Tour de l'Holocauste" avec un petit clic sur un espace en haut. Les expositions dans les musées peuvent faire une telle impression que les guides doivent toujours être prêts à fournir les premiers soins. Par exemple, dans le vide du musée Chalechet, des milliers de petits disques métalliques sont éparpillés sur le sol avec des fentes en forme de visages déformés par la douleur, qui craquent sous le pied. C'est comme si vous étiez impliqué dans un terrible Holocauste.

Le Musée juif de Berlin est l'histoire du peuple juif et de sa culture, représentée par près de quatre mille expositions: manuscrits, premiers livres avec illustrations, plats en terre cuite, verres de Moses Mendelssohn et bien d'autres objets du quotidien de la deux milleième histoire du peuple juif.

Voir la vidéo: Musée juif de Berlin (Septembre 2020).